Mon enfant joue beaucoup aux jeux vidéo, que faire ?

J’organise des compétitions de jeux vidéo depuis plus de 16 ans désormais, et je donne des conférences sur l’eSport un peu partout dans le monde. Je parle souvent des modèles d’affaires de l’eSport. Je joue souvent aux jeux vidéo pour me divertir et j’explique volontiers qu’ils m’ont aidé à me construire. Les parents me posent souvent la question : mon enfant joue beaucoup (trop) aux jeux vidéo, que dois-je faire ?

 

Je réponds souvent par une question. Et si ton enfant jouait beaucoup au Hockey, au Basketball, ou d’un instrument de musique, que ferais-tu ? Interpellés, ils me répondent : mais ce n’est pas pareil. Ah bon ? Et bien pour moi, c’est la même chose. Mon enfant joue, peu importe à quoi, et s’il est sérieux dans la compétition, dans l’esprit sportif, alors je veux qu’il ait un certain encadrement, je veux qu’il progresse, et je veux qu’il ait le bon équipement. Ainsi, un parent qui voit son enfant jouer au basketball, achète un abonnement au club sportif de la localité, les bonnes chaussures, le bon accoutrement pour être à l’aise et même un panier à la maison pour s’entrainer. Alors pourquoi ne pas acheter un abonnement au club eSportif du coin, une bonne console de jeux ou un ordinateur capable de jouer les jeux les plus récents ?

 

De plus, un parent se rend de manière plutôt naturelle sur le terrain de basketball pour voir jouer son enfant, mais il a encore de la misère à entrer sur le terrain de jeu virtuel de son enfant. Pourquoi ? C’est pourtant la même chose. L’enfant est fier d’avoir son père, sa mère, son oncle, son grand-père dans la partie de jeu, ne serait-ce qu’en observateur, tout comme dans les sports traditionnels, ou au concert de fin d’année.

 

En effet, les jeux vidéo compétitifs véhiculent des valeurs très similaires et communes aux sports traditionnels ou à même la musique parfois :  l’entrainement pour devenir meilleur, l’esprit sportif, l’esprit d’équipe, développer l’autocritique, développer des stratégies d’attaque et de défense, ou encore la rigueur, l’honnêteté et la maîtrise de soi.

 

J’encourage donc les parents à jouer leur rôle capital car le développement de l’enfant en dépend. En effet, je ne dis pas que les jeux vidéo sont parfaits et sont la seule activité que les enfants doivent faire. Mais ils représentent, correctement encadrés et compris, une activité saine et intéressante, tout comme un sport ou la pratique d’un instrument de musique, et ce, pour toute la famille.

 

Je reste malgré tout convaincu et persuadé qu’un équilibre est nécessaire entre toutes les activités pratiquées par l’enfant. Un minimum d’activité physique, même au travers des jeux vidéo est nécessaire. Je recommande alors Dance Dance Revolution (DDR) ou Just Dance ou carrément le vélo, la marche, ou tout autre sport traditionnel susceptible d’intéresser l’enfant. Le plus important ici étant le développement de l’enfant et non la défense des jeux vidéo ^^

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *