Tout est une question de perception …

Tout est question de perception … On vous l’a déjà dit ? Vous l’avez déjà expérimenté ? Je sens que ça va vous plaire … ou j’ai la perception que cet article va vous plaire 🙂

Prenez deux minutes pour y réfléchir en lisant ce qui suit.

 

Définition

La perception n’est pas seulement quelque chose de physique, ou sensorielle, c’est également un acte cognitif chez l’être humain, ou encore une prise de conscience.

 

Implications

Dès lors, une perception peut s’avérer vraie ou fausse. Nos sens peuvent nous trahir, nous le savons tous. Notre mémoire et notre processus cognitif ne sont également pas parfait. Nous le saurions s’ils l’étaient !

Je ne cherche pas à savoir si j’ai raison ou tord, je sais que j’ai une certaine perception de la vie, des situations que je vis à chaque jour, de mes interactions avec les autres. J’ai simplement besoin de valider que ma perception est la même ou suffisamment similaire avec celle des gens qui m’entourent pour m’aider à accomplir quoi que ce soit.

 

« L’important c’est ce qui compte »

Un ami me dit souvent cette phrase : « l’important c’est ce qui compte ». Rien de plus vrai 🙂

En fait, ce qui compte, c’est de confronter nos perceptions. Utiliser la phrase suivante : « j’ai la perception que … » est une excellente manière d’approcher toute situation, même les plus délicates. En effet, en utilisant ce genre de formule, rien n’indique que vous avez fermement envie d’avoir raison, non; vous être en train de valider votre perception avec celle de l’autre.

Ainsi, la personne en face ne se sentira ni attaquée, ni jugée pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle a fait, mais aura la perception que vous souhaitez l’aider.

 

Changer sa propre perception et celle des autres

Enfin, j’aimerais conclure par quelque chose qui m’est cher : le changement de perception. Peu importe la situation, la peine ressentie, tout est question de perception. Il faut admettre sa peine, et non la rejeter. Cependant, il est primordial de changer rapidement sa perception une fois comprise.

Notre capacité cognitive nous permet d’aller au-delà des sens, et donc de modifier notre perception du monde. Si je veux être heureux, je peux choisir à l’instant d’être heureux, plutôt que d’avoir la perception qu’il me manque de quoi avant d’être heureux.

Et se faisant, en étant heureux dans l’instant, dans le moment présent, il se peut que je fasse changer la perception de plusieurs personnes autour de moi. Quoi de plus gratifiant que de participer au bonheur des autres 🙂

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *